Nous rejoindre

Sans idéalisation ni opposition idéologique entre modèles agricoles, le club Objectif Bio est un lieu d’échange, de débat et d’information sur les réponses proposées par l’agriculture biologique à divers enjeux de société. Chaque parlementaire peut y contribuer en faisant part des questionnements, des réussites et des échecs qui ont marqué son propre territoire. Les acteurs de la filière bio – producteurs, transformateurs et distributeurs – ainsi que la société civile, y sont également représentés.

L’agriculture française est confrontée à des enjeux multiples, qui vont bien au delà de la simple production alimentaire : dynamisme économique et démographique des territoires ruraux, protection des ressources naturelles, préservation des terres agricoles, sécurité et traçabilité de l’alimentation … sont autant de défis à relever pour un modèle qui ne cesse de s’améliorer.

Des solutions pour revaloriser la profession agricole dans les représentations collectives, pour restaurer le lien social entre des producteurs et des consommateurs responsables, pour produire des aliments de qualité en quantité suffisante et dans le respect de l’environnement, existent déjà dans nos territoires. Elles sont mises en œuvre partout en France par des entrepreneurs innovants et par des élus engagés.

Avec près de 26 000 paysans bio exploitant une surface de plus d’un million d’hectares, des exploitations créatrices de 50% d’emplois supplémentaires et une majorité des installations hors-cadre familial (qui représentent deux tiers des installations totales à l’heure actuelle), la bio représente un marché de plus de 4 milliards d’euros, porté par des TPE et des PME volontaires implantées au plus près de la production, et dont les produits sont aptes à répondre aux nouvelles  attentes des citoyens  en matière de traçabilité, mais aussi de qualité environnementale et nutritionnelle ; ce secteur particulièrement dynamique s’appuie en outre sur des circuits de distribution novateurs, alternatives performantes au modèle dominant. Le développement multicanal de la bio est donc porteur de conséquences et d’opportunités à interroger.

Nous vous invitons donc, non seulement à adhérer au club Objectif Bio, mais surtout à investir cet espace et à vous l’approprier pour nourrir le débat public de réalisations concrètes et d’expérience de terrain : pour une discussion constructive et sans tabou, la parole est à vous !

 

Les coprésidents Didier Guillaume, Catherine Quéré, Antoine Herth et Chantal Jouanno

signature didier Guillaumesignature antoine herthsignature chantal jouanno signature Catherine Quéré

Laisser une réponse